Visitez le forum MH4U !
Sondage

Jouez-vous encore à Monster Hunter 3 Ultimate ?

Votre dernier film Empty54%Votre dernier film Empty 54% [ 63 ]
Votre dernier film Empty26%Votre dernier film Empty 26% [ 30 ]
Votre dernier film Empty15%Votre dernier film Empty 15% [ 17 ]
Votre dernier film Empty6%Votre dernier film Empty 6% [ 7 ]

Total des votes : 117

Les posteurs les plus actifs de la semaine

Derniers sujets
» cherche quelque chasseurs !!
par ulDuc Ven 8 Juil 2016 - 17:56

» Ré-ouverture de m-h-4.com !
par Shikeiyō Ven 11 Mar 2016 - 20:54

» Recherche de joueurs actifs
par Pikiruka Jeu 25 Juin 2015 - 9:14

» Chasse Zignore
par Zalyms Ven 19 Juin 2015 - 22:54

» chasse online
par Tatou Lun 15 Juin 2015 - 21:10

» Cherche joueur
par Tatou Lun 15 Juin 2015 - 21:09

» Grand zorgi
par stygien51 Lun 18 Mai 2015 - 12:49

» [Aide] Comparaison d'arme
par Sc0x Jeu 14 Mai 2015 - 18:56

» [Recherche Team] Il est temps pour Moi de jouer à plusieurs !
par tarek090 Ven 8 Mai 2015 - 13:23

» Grand zorgi
par Amiral_Popov Lun 4 Mai 2015 - 20:25

» Dova l'artilleur :D
par Dovagams Dim 3 Mai 2015 - 14:45

» Dessinez des supers monstres!!!
par bouboule Sam 2 Mai 2015 - 11:55

» Nouveau sur fofo
par Shinikata Ven 1 Mai 2015 - 2:42

» Attaque masquer est-ce un piege
par Lagiacrus56 Jeu 23 Avr 2015 - 7:42

» Niveaux de charge
par Shinikata Mar 21 Avr 2015 - 8:23

» [Wyvern's Slayers] Futur team Monster Hunter 3 Ultimate !
par fenec Sam 18 Avr 2015 - 9:22

» comment avoir scam duram
par Bwazaaah Sam 4 Avr 2015 - 23:29

» Dilemne d'armure artilleur bien fat
par Bwazaaah Sam 4 Avr 2015 - 23:28

» Comment tuer le Ceadeus?
par monado Sam 4 Avr 2015 - 19:47

» Cristal pur
par Shinikata Jeu 2 Avr 2015 - 23:32

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 381 le Mer 30 Mar 2011 - 2:05

Votre dernier film

Aller en bas

Votre dernier film Empty Votre dernier film

Message par Hyksos le Ven 31 Mai 2013 - 22:05

Salut à tous ! Le cinéma, ça vous dit quelque chose ? Si, ce truc tout pourri, inventé par les frères Lumières ! Mais oui ! Le machin ! De la lumière projetée sur une toile blanche ! Qui fait des images ! Et qui bouge ! Vous voyez ? Bah voilà ! C'était pas difficile !

Le cinéma, normalement, on aime tous ! Que ce soit les gros films d'actions, où le cinéma d'auteur, on à tous un film, le film de notre vie. Bah c'est de ce film qu'on va pas parler ( avouez que vous êtes dégoûtés ). Le but de ce topic, c'est que vous nous parliez du dernier film que vous avez vu, qu'il soit bon ou mauvais, vous nous faites un petit résumé ( sans spoil bien sur, une présentation quoi ) et une petite critique, bref, vous partagez !

Et je commence immédiatement. Alors, ayant passé un week-end à Cannes, j'ai vu pas mal de films et j'vais pas parler de chacun d'eux, j'vais juste m'attarder sur Ilo Ilo, le film qui a eu la Caméra d'Or ( la récompense pour le meilleur premier film ) et j'vais donc squeezer trois films très peu connus, et Gatsby qui lui est justement trop connu ( puis si j'fais un pavé où je fais juste l'éloge de Di Caprio qui est le meilleur acteur de notre génération, vous allez vite décrocher. )

Pour Ilo Ilo, parce qu'il est tard, j'vais juste vous copier coller un article que j'ai du écrire pour parler du film, n'hésitez pas à donner votre avis ( si vous avez vu le film où s'il vous tente ) et bien à sur à parler du dernier film que vous avez vu !

Ilo Ilo d'Anthony Chen:

Qui a dit qu'il fallait de grandes productions pour de grands films ? Pas Anthony Chen en tout cas, qui signe avec Ilo Ilo son premier long métrage et son entrée dans la cours des grands avec sa caméra d'or au cours du Festival de Cannes 2013. Ce film d'une heure trente nous montre avec finesse l'histoire d'une famille et de leur domestique, l'évolution de leur relation.
Alors on ne peut pas dire qu'Ilo Ilo soit novateur. Les personnages, l'histoire, la caméra, rien d'incroyable. Mais Ilo Ilo est sans conteste un grand film, plein d'humanisme. Retour sur un des films les plus touchants de la quinzaine des réalisateurs 2013.

Une jeune domestique fraîchement arrivée des Philippines, un garçon exubérant et insolent, une mère pleine de bonne volonté mais parfois trop dure, et un père qui se tait et s'efface derrière sa femme. Voici la famille dans laquelle nous plonge Antony Chen et on ne peut pas dire que les personnages sont exceptionnels. Néanmoins, et c'est là leur force, ils sont vrais. Si Anthony Chen est jeune, il a déjà une expérience de vie impressionnante, c'est du moins ce que son film nous pousse à croire. Il dissèque avec précision ses personnages et la situation économique de leur pays : la répulsion du jeune Jiale pour la domestique Teresa, la jalousie de la mère face à l'amitié naissante entre son fils et sa nounou, l'approche de la crise. Tout y passe. Tout y passe, et surtout, tout sonne vrai. Que Jiale traite Teresa comme une esclave, que la mère tape des lettres de licenciement à la chaîne ou que le père fume des cigarettes en cachette dans la cage d'escalier, Chen sait saisir la bonne image, le bon plan, écrire les bon mots pour que l'on ait l'impression que tout est réel. Les acteurs, ces personnes, s'effacent derrière leurs personnages, et on jurerait presque, en sortant de la salle, avoir vu non pas un film mais un reportage sur la situation économique de Singapour dans les années 80, la voix off en moins, et le génie en plus.
On remarquera aussi que ce tableau de la vie d'une famille, brossé en 1h30 est très rythmé par le temps. Grossesse de la mère enceinte ou croissance des petits poussins offerts à Jiale, tout nous rappelle l'avancée dans le temps, l'approche du départ de Teresa, et l'arrivée de la crise.
Alors si l'on ne crie pas au chef d’œuvre, on ne peut pas nier qu'Ilo Ilo est un film aussi percutant et touchant qu'un morceau de souvenirs d'Anthony Chen.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
A la lumière de nos victoires, un poing levé vers la gloire.
Je poserai les mots, comme des galets dans l'eau ...

Votre dernier film 839766SignHyksos
Europe est une reine, mais la reine est morte.
Je t'écrirai une chanson pour te parler du monde.


Attention quand je parle en violet, c'est le modo/admin/méchant truc/dangereux qui parle.
Hyksos
Hyksos
Modérateur

Age : 23
Sexe : Masculin
Messages : 1058
Inscription : 10/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Votre dernier film Empty Re: Votre dernier film

Message par Arzhal le Ven 31 Mai 2013 - 22:18

Hyksos a écrit:Le cinéma, normalement, on aime tous ! Que ce soit les gros films d'actions, où le cinéma d'auteur, on à tous un film, le film de notre vie
ca doit etre la fatigue, j'ai cru que t'allais finir ton eloge sur les films de p0rn

personellement jsuis allé voir "Only God Forgives" et je vais mettre un spoiler avec un bout d'article de libé, et oui comme j'ai deja dis, jsuis fatigué

Spoiler:
Une vitrine acidulée

Tout commence donc par un match où les coups pleuvent. Ce sera un film de boxe, se dit-on, un genre qui a connu bien des gloires dans l’histoire du cinéma. Mais non. Changement brutal de cap. Billy annonce à son frère qu’il va faire un tour en enfer. Autant dire qu’il va aux putes, dont on sait qu’elles sont un argument touristique majeur pour les séjours coup de cul à Bangkok.

Le film devient documentaire. Une vitrine acidulée dans laquelle les prostituées minaudent : le taulier qui vente la marchandise, et le client qui exprime son désir : «Baiser une fille de 14 ans.» Pas question lui objecte le patron. Billy fera donc son affaire avec une vieille d’au moins 18 ans. Ah bon ? Il y aurait donc une sorte de morale dans ce monde à part ? La question gênante a été auparavant posée par Billy qui a cherché des crosses au maquereau sur le thème «Et toi, tu as une fille, tu ne veux pas me la vendre ?»

Rideau sur la distance documentaire. Et plongée dans un polar. Un crime a lieu. Billy massacre sa pute. Il le paiera très cher. Une cavalcade va s’en suivre, méli-mêlant règlement de comptes entre les deux frères, enquête de police bizarre et vengeance sanglante des autochtones.

Autant dire que le film non seulement perd le nord, mais casse la boussole. Cette perdition est virtuose, cadrée par Larry Smith, le chef opérateur entre autres d’Eyes Wide Shut, de Kubrick. Mais elle est surtout le sésame d’un film labyrinthique terriblement intelligent. Qui sait qu’en nous lançant sur bien des fausses pistes, il joue avec nos nerfs de cinéphile blasé. Bien sûr qu’il y a dans Only God Forgives des gros morceaux de Lynch, des pans de Cronenberg, voire un fond de sauce Tarantino (époque Kill Bill), une affaire de sabre assassin venant se mêler à l’intrigue. Outre que ce ne sont pas les pires des références, ces hommages ne grèvent pas la singularité du propos, qui consiste précisément à subvertir tous les genres qu’on pourrait lui assigner comme on assignerait à résidence. Pour preuve, le personnage de plus en plus prégnant d’un flic thaïlandais dont on peine à lui donner un statut précis. Enquêteur sur le meurtre certes, mais surtout agité d’un sabre qu’il fait surgir de son dos comme un champion de kung-fu. Un vengeur, probablement. Un humain, t’es sûr ?

Une Jocaste sous MDMA

Autre surgissement, celui-ci littéralement intempestif : Crystal, la mère. Maman américaine très dessalée des deux frères. Une sorte de clonage réussie de Cruella d’Enfer et de Donatella Versace. C’est qui ? Stupeur et ravissement, c’est Kristin Scott Thomas qui, outre qu’on ne l’avait jamais vue aussi habitée, rend plausible l’invraisemblable vérité d’une Jocaste sous MDMA. Lorsque son fils Julian lui présente sa vraie fausse fiancée locale, c’est un festival de vipères qui sortent de sa bouche, où il sera beaucoup question d’une étude comparée des bites de ses deux fils.

Le point d’orgue de ce film où la bande-son est celle d’un requiem se situe dans un karaoké où, devant le parterre vitrifié de ses collègues, le flic sabreur (excellent Vithaya Pansringarm) chante une bluette thaïlandaise dans laquelle il est fortement question d’amour perdu qui s’enfuit au minimum vers le soleil couchant.

C’est quoi ce cirque ? Le cirque, justement, mais au sens romain du terme, un jeu de massacres volontairement outrés où le chien enragé qui filme se ferait toutes les quilles. Et alors ? Ryan Gosling dans le rôle de Julian, le petit frère cabossé ? Pour faire sobre, disons qu’il est le plus grand acteur de tous les temps de la galaxie du monde.
Arzhal
Arzhal
Membre actif

Age : 28
Sexe : Masculin
Messages : 130
Inscription : 28/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Votre dernier film Empty Re: Votre dernier film

Message par Hyksos le Ven 31 Mai 2013 - 22:24

Only God Forgives était un des gros films de Cannes, je sais que la critique l'a, dans l'ensemble descendu ( tout comme The Immigrant ... ) c'est vraiment dommage qu'il ait pas été primé ... En tout cas, l'article que t'as choisi confirme que c'est un film à voir !

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
A la lumière de nos victoires, un poing levé vers la gloire.
Je poserai les mots, comme des galets dans l'eau ...

Votre dernier film 839766SignHyksos
Europe est une reine, mais la reine est morte.
Je t'écrirai une chanson pour te parler du monde.


Attention quand je parle en violet, c'est le modo/admin/méchant truc/dangereux qui parle.
Hyksos
Hyksos
Modérateur

Age : 23
Sexe : Masculin
Messages : 1058
Inscription : 10/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Votre dernier film Empty Re: Votre dernier film

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum