Visitez le forum MH4U !
Sondage

Jouez-vous encore à Monster Hunter 3 Ultimate ?

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty54%Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty 54% [ 63 ]
Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty26%Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty 26% [ 30 ]
Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty15%Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty 15% [ 17 ]
Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty6%Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty 6% [ 7 ]

Total des votes : 117

Les posteurs les plus actifs de la semaine

Derniers sujets
» cherche quelque chasseurs !!
par ulDuc Ven 8 Juil 2016 - 17:56

» Ré-ouverture de m-h-4.com !
par Shikeiyō Ven 11 Mar 2016 - 20:54

» Recherche de joueurs actifs
par Pikiruka Jeu 25 Juin 2015 - 9:14

» Chasse Zignore
par Zalyms Ven 19 Juin 2015 - 22:54

» chasse online
par Tatou Lun 15 Juin 2015 - 21:10

» Cherche joueur
par Tatou Lun 15 Juin 2015 - 21:09

» Grand zorgi
par stygien51 Lun 18 Mai 2015 - 12:49

» [Aide] Comparaison d'arme
par Sc0x Jeu 14 Mai 2015 - 18:56

» [Recherche Team] Il est temps pour Moi de jouer à plusieurs !
par tarek090 Ven 8 Mai 2015 - 13:23

» Grand zorgi
par Amiral_Popov Lun 4 Mai 2015 - 20:25

» Dova l'artilleur :D
par Dovagams Dim 3 Mai 2015 - 14:45

» Dessinez des supers monstres!!!
par bouboule Sam 2 Mai 2015 - 11:55

» Nouveau sur fofo
par Shinikata Ven 1 Mai 2015 - 2:42

» Attaque masquer est-ce un piege
par Lagiacrus56 Jeu 23 Avr 2015 - 7:42

» Niveaux de charge
par Shinikata Mar 21 Avr 2015 - 8:23

» [Wyvern's Slayers] Futur team Monster Hunter 3 Ultimate !
par fenec Sam 18 Avr 2015 - 9:22

» comment avoir scam duram
par Bwazaaah Sam 4 Avr 2015 - 23:29

» Dilemne d'armure artilleur bien fat
par Bwazaaah Sam 4 Avr 2015 - 23:28

» Comment tuer le Ceadeus?
par monado Sam 4 Avr 2015 - 19:47

» Cristal pur
par Shinikata Jeu 2 Avr 2015 - 23:32

Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité :: 1 Moteur de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 381 le Mer 30 Mar 2011 - 2:05

Les mangas indispensables d'Hyksos !

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty Re: Les mangas indispensables d'Hyksos !

Message par Lagiacrus Abyssal le Lun 24 Juin 2013 - 20:13

Jeyzer a écrit:Death Note <3

+ 1

j'ai l'a série complète Smile
Lagiacrus Abyssal
Lagiacrus Abyssal
Membre d'or

Age : 19
Sexe : Masculin
Messages : 299
Inscription : 23/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty Re: Les mangas indispensables d'Hyksos !

Message par Hyksos le Jeu 1 Aoû 2013 - 14:21

Ajout en première page de 3 manga : Sakurasou no pet na kanojo, Kuroko basket et Silver Spoon : Gin no saji.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
A la lumière de nos victoires, un poing levé vers la gloire.
Je poserai les mots, comme des galets dans l'eau ...

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 839766SignHyksos
Europe est une reine, mais la reine est morte.
Je t'écrirai une chanson pour te parler du monde.


Attention quand je parle en violet, c'est le modo/admin/méchant truc/dangereux qui parle.
Hyksos
Hyksos
Modérateur

Age : 23
Sexe : Masculin
Messages : 1058
Inscription : 10/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty Re: Les mangas indispensables d'Hyksos !

Message par Hyksos le Ven 9 Aoû 2013 - 14:33

Ajout en première page de 3 nouveaux mangas : Angel Beats !, Deadman Wonderland et Danshi Koukousei no Nichijou.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
A la lumière de nos victoires, un poing levé vers la gloire.
Je poserai les mots, comme des galets dans l'eau ...

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 839766SignHyksos
Europe est une reine, mais la reine est morte.
Je t'écrirai une chanson pour te parler du monde.


Attention quand je parle en violet, c'est le modo/admin/méchant truc/dangereux qui parle.
Hyksos
Hyksos
Modérateur

Age : 23
Sexe : Masculin
Messages : 1058
Inscription : 10/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty Re: Les mangas indispensables d'Hyksos !

Message par † DARKK ‡ le Ven 9 Aoû 2013 - 15:00

Danshi Koukousei no Nichijou, et bien ouai, c'est sympatoche, et j'ai appris qu'il y allait avoir une adaptation film d'ici peu ;-)
† DARKK ‡
† DARKK ‡
Membre de légende

Age : 47
Sexe : Masculin
Messages : 1259
Inscription : 16/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty Re: Les mangas indispensables d'Hyksos !

Message par Hyksos le Ven 9 Aoû 2013 - 15:02

Ouai, par contre, pour avoir vu le trailer, c'est assez flippant. En animé, ça passe très bien, avec des vrais acteurs, c'est ... Étrange.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
A la lumière de nos victoires, un poing levé vers la gloire.
Je poserai les mots, comme des galets dans l'eau ...

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 839766SignHyksos
Europe est une reine, mais la reine est morte.
Je t'écrirai une chanson pour te parler du monde.


Attention quand je parle en violet, c'est le modo/admin/méchant truc/dangereux qui parle.
Hyksos
Hyksos
Modérateur

Age : 23
Sexe : Masculin
Messages : 1058
Inscription : 10/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty Re: Les mangas indispensables d'Hyksos !

Message par † DARKK ‡ le Ven 9 Aoû 2013 - 15:04

bin ouai, c'est toujours un peu comme ça ...
manga/anime => film ... souvent pas toujours au poil l'adaptation, bin faudra quand même "vérifier" avé le film ^ ^
† DARKK ‡
† DARKK ‡
Membre de légende

Age : 47
Sexe : Masculin
Messages : 1259
Inscription : 16/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty Re: Les mangas indispensables d'Hyksos !

Message par Hyksos le Jeu 29 Aoû 2013 - 13:26

Ajout de 3 mangas en première page : Clannad, Psycho-Pass et Btooom !.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
A la lumière de nos victoires, un poing levé vers la gloire.
Je poserai les mots, comme des galets dans l'eau ...

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 839766SignHyksos
Europe est une reine, mais la reine est morte.
Je t'écrirai une chanson pour te parler du monde.


Attention quand je parle en violet, c'est le modo/admin/méchant truc/dangereux qui parle.
Hyksos
Hyksos
Modérateur

Age : 23
Sexe : Masculin
Messages : 1058
Inscription : 10/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty Re: Les mangas indispensables d'Hyksos !

Message par Hyksos le Ven 25 Oct 2013 - 17:22

Ajout de 2 mangas en première page : Bakuman et Shingeki no Kyojin.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
A la lumière de nos victoires, un poing levé vers la gloire.
Je poserai les mots, comme des galets dans l'eau ...

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 839766SignHyksos
Europe est une reine, mais la reine est morte.
Je t'écrirai une chanson pour te parler du monde.


Attention quand je parle en violet, c'est le modo/admin/méchant truc/dangereux qui parle.
Hyksos
Hyksos
Modérateur

Age : 23
Sexe : Masculin
Messages : 1058
Inscription : 10/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty Re: Les mangas indispensables d'Hyksos !

Message par Donkario le Ven 25 Oct 2013 - 18:19

Mec j'suis allé voir, j'ai vu ton 1er avis, le deuxième puis je me suis dit qu'au troisième ce serait fini, bah même pas ça continuais, on se demande quand arrive la fin du pavé  Laughing sérieux y'à beaucoup de boulot derrière tout ça ^^

Mais il manque Le manga... ou est DBZ Noel ?
Donkario
Donkario
Membre de platine

Age : 24
Sexe : Masculin
Messages : 566
Inscription : 02/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty Re: Les mangas indispensables d'Hyksos !

Message par Hyksos le Ven 25 Oct 2013 - 18:21

DBZ, j'en ai de vague souvenir de mon enfance mais j'ai jamais relu ou regarder le manga ^^ ( honte à moi, oui je sais )

C'est pas tant de travaille que ça, j'écris chaque article quand je finis le manga en question, donc ça paraît long mais ça l'est pas ^^

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
A la lumière de nos victoires, un poing levé vers la gloire.
Je poserai les mots, comme des galets dans l'eau ...

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 839766SignHyksos
Europe est une reine, mais la reine est morte.
Je t'écrirai une chanson pour te parler du monde.


Attention quand je parle en violet, c'est le modo/admin/méchant truc/dangereux qui parle.
Hyksos
Hyksos
Modérateur

Age : 23
Sexe : Masculin
Messages : 1058
Inscription : 10/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty Re: Les mangas indispensables d'Hyksos !

Message par Jeyzer le Ven 25 Oct 2013 - 19:38

BAKUMAN <3<3<3

En ce moment ,je passe mon temps à lire des mangas ,donc j'en connais pas mal Razz

Bakuman est mon préféré suivi de Pandora Hearts/Soul Eater.

En anime vraiment drôle, y'a Baka to test.
Mais ça va etre plus simple de vous donner mon manga list :
http://myanimelist.net/mangalist/Jeyzer
et anime list http://myanimelist.net/animelist/Jeyzer
Je vous conseille de regarder ceux avec une note élevé Smile
Jeyzer
Jeyzer
Membre d'or

Age : 30
Sexe : Masculin
Messages : 298
Inscription : 31/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty Re: Les mangas indispensables d'Hyksos !

Message par Shinikata le Ven 25 Oct 2013 - 20:21

Pandora Heart en anime a un OST pas mal du tout, mais le manga est plus intéressant à suivre que l'anime. Soul Eater, même combat, l'animé se termine en queue de poisson quand le manga excelle en qualité.

En général j'ai une préférence pour les Seinen coté manga. L'attaque des titans me branche pas mal, j'achèterais les premiers tomes quand j'aurais du pognon. :3

J'ai pas de mangalist pour ma part mais j'ai une MAL ;
http://myanimelist.net/animelist/Shinikoko

Je ne note pas, sinon.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Shinikata
Shinikata
Membre de platine

Age : 25
Sexe : Masculin
Messages : 896
Inscription : 22/02/2012

http://www.luminae-qi-lin.net/

Revenir en haut Aller en bas

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty Re: Les mangas indispensables d'Hyksos !

Message par Hyksos le Ven 25 Oct 2013 - 22:19

Ah, tu me fais penser, j'ai aussi un MAL ( la tienne est plus imposante quand même ) , mais moi je note ^^ ( enfin, j'suis gentil ^^ ) : http://myanimelist.net/animelist/Hyksos

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
A la lumière de nos victoires, un poing levé vers la gloire.
Je poserai les mots, comme des galets dans l'eau ...

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 839766SignHyksos
Europe est une reine, mais la reine est morte.
Je t'écrirai une chanson pour te parler du monde.


Attention quand je parle en violet, c'est le modo/admin/méchant truc/dangereux qui parle.
Hyksos
Hyksos
Modérateur

Age : 23
Sexe : Masculin
Messages : 1058
Inscription : 10/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty Re: Les mangas indispensables d'Hyksos !

Message par Jeyzer le Sam 26 Oct 2013 - 3:01

Il met 6 à K-ON et il se dit gentil xD
La liste de Shini est pas mal longue oO (Même si j'ai vu des listes de 400 + animes )
Jeyzer
Jeyzer
Membre d'or

Age : 30
Sexe : Masculin
Messages : 298
Inscription : 31/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty Re: Les mangas indispensables d'Hyksos !

Message par Hyksos le Sam 26 Oct 2013 - 10:15

K-on je l'ai noté selon mes vieux souvenirs de 4ème ^^ Mais pour les animés que j'ai regardé récemment j'suis gentil ^^'

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
A la lumière de nos victoires, un poing levé vers la gloire.
Je poserai les mots, comme des galets dans l'eau ...

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 839766SignHyksos
Europe est une reine, mais la reine est morte.
Je t'écrirai une chanson pour te parler du monde.


Attention quand je parle en violet, c'est le modo/admin/méchant truc/dangereux qui parle.
Hyksos
Hyksos
Modérateur

Age : 23
Sexe : Masculin
Messages : 1058
Inscription : 10/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty Re: Les mangas indispensables d'Hyksos !

Message par qtn007 le Dim 27 Oct 2013 - 10:23

moi j'aime
one piece
fairy tail
inouyasha
full metal alchimist
naruto
dbz
bleach
et bravo pour tout ce que tu a ecris!

qtn007
Membre actif

Age : 21
Sexe : Masculin
Messages : 149
Inscription : 31/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty Re: Les mangas indispensables d'Hyksos !

Message par Hyksos le Lun 28 Oct 2013 - 22:03

J'ai plus de place dans mon premier post, donc je continue ma liste ici :

Shingeki  no Kyojin

Shingeki no Kyojin, aussi connu sous le nom de l'Attaque des Titans, est un manga écrit depuis 2009 par Isayama Hajime qui compte à ce jour 11 tomes et qui a été adapté en un animé de 25 épisodes.

N'ayant pas lu le manga nous allons parler ici uniquement de la version animé du manga, version qui a été largement encensée par la critique et le publique et qui est considérée comme l'animé de l'année.

Résumé

L'histoire se déroule dans un univers fantastique où les hommes vivent dans la crainte permanente des titans, des créatures monstrueuses et immenses, dont on ne sait quasiment rien.  L'humanité est retranchée derrière trois murs qui assurent la sécurité des survivants.  Afin de lutter contre l'ennemi, un groupe armé, les bataillons, est mis en place :  utilisant l'équipement tridimensionnel, un matériel de pointe qui, à l'aide de gaz et de grappins permet de se déplacer à grande vitesse dans les airs pour peu que l'on puisse planter ses grappins, les bataillons sont la dernière chance pour les hommes de reconquérir leur liberté.
Eren Jager et sa sœur adoptive, Mikasa Ackerman vivent dans la ville de Shiganshina, une ville u sud du mur Maria, celui le plus à l'extérieur. Après 100 ans de passivité, c'est ici que les titans décident d'attaquer de nouveau, ouvrant une brèche dans le mur, et dévorant une grande partie d ela population, dont la mère d'Eren. Ce dernier, impulsif et violent, décide de s'engager dans les bataillons d'explorations, et de se venger des titans en les tuants tous jusqu'aux derniers.

Mon avis

SnK …  Ce manga comment dire …  Comme tout ce qui rencontre un succès fulgurant, je l'ai pris avec des pincettes, d'abords parce que j'en attendais beaucoup, ensuite parce qu'en général, succès rime plus avec commercial que génie (*tousse* Naruto*tousse*).  Et  … J'ai beaucoup de choses à dire sur SnK.  
La première, commençons par les points forts, c'est son univers.  Autant, le manga fait très shonen, autant l'univers est absolument génial. Dans la plus part des œuvres héroic-fantasy, on a le pays des gentils, le pays des méchants, et les endroits neutres qui se baladent au milieux.  Ici, faut bien se rendre compte d'une chose, c'est que les hommes sont parqués entre trois murs, tout le reste, ça appartient aux titans. Et rien que ça, c'est génial, parce que ça donne une pression monstrueuse, on se rend parfaitement compte combien les gens sont « prisonniers » des titans. Après, y'a pas mal d'éléments comme le culte du mur, qui renforcent l'immersion, et donnent à l'univers un caractère vivant. Parce que oui, c'est clairement la grosse force du manga, l'univers est vivant, oppressant, et parfaitement réaliste.  
Et pourtant, malgré toute ces forces, j'ai eu du mal à accrocher, du moins, j'ai trouvé les 15 premiers épisodes assez longs et inintéressants. Et je m'explique. Si l'univers est ultra innovant et génial, on peut pas en dire autant du speech et des personnages :  Eren et Mikasa, pour ne citer qu'eux, sont des clichés sur pattes, et, personnellement, il a fallu attendre l'épisode 14 pour que je me dises « Et bah enfin tu montres que t'en as mon grand !  Mieux vaut tard que jamais … ». Et là, je vais parler principalement de la première partie de l'animé, c'est à dire des épisodes 1 à 14. On a vraiment une série de situations toutes aussi banales les unes que les autres, avec des personnages vraiment fades, Eren ressemble au parfait héros de shonen, abruti au possible, bourrin, irréfléchi, bref, tout ce qui m'énerve.  C'est typiquement le persos qui serre les points pour tout éclater, sans se poser de questions, et qui pleure sur les conséquences pendant trois épisodes. A l'inverse, Mikasa est trop parfaite, trop froide, bref, on est dans le cliché, dans le vu et le revue, et tout ça est porté par des épisodes d'une lenteur hallucinante, qui est, finalement, le propre des trois quarts des shonens actuels. Et oui, préparez vous à ça, dans SnK, les persos parlent beaucoup, mais au final ne disent pas grand chose, en tout cas, c'est l'impression que j'ai eu.  Souvent, on a l'impression qu'il ne se passe rien dans un épisode, et que tout se fait dans les quelques dernières minutes.  Autant vous dire donc, que cette première partie m'a relativement déçu,  puis, est arrivée la seconde partie, et le niveau est monté en flèche.  C'est simple, y'a une scène dans l'épisode 14, où Eren se met à gueule ( ne pas spoiler, ne pas spoiler, ne pas spoiler … )  et donne l’impression de se réveiller.  Bah avec lui, tout l'animé de réveille.  Enfin, on rentre dans l'action, et l'humanité se bouge. Y'a pas mal de persos intéressants qui arrivent ( spécialement un général moustachu qui me fait beaucoup penser à Grunmann de FMA ) et même le camarade Eren commence à prendre une certaine épaisseur psychologique, qui le rend immédiatement plus intéressant.  Idem pour Mikasa.  Pour autant, cette partie n'est pas parfaite, et la lenteur reste assez présente.  Mais on sent vraiment que l'action commence à se mettre en place, et je parle pas d'action baston, mais bien de l'Action, avec un grand A, le mouvement qui donne un réel intérêt à tout œuvre, l'histoire évolue et on rentre dans le vif du sujet, bref, c'est l'offensive quoi, et, on entend plus les gens dire qu'il faut se bouger, ils se bougent.  Sa donne un coup de fouet monstre à l'animé qui prend de l'ampleur, qui devient plus intéressant et captivant.  Tout ça je l'ai déjà dis, mais je voulais vraiment insister dessus, parce que c'est ce qui m'a le plus marqué dans cet animé.  
Alors pour moi, clairement, SnK n'est pas un coup de cœur, c'est pas non plus l'animé de l'année, mais c'est un manga avec des qualités énormes, et je pèse mes mots.  C'est une œuvre qui dégage un potentiel absolument incroyable, et j'espère sincèrement que cette lenteur qui plante totalement l'animé n'est pas présente dans la version papier, parce que, mis à part certains clichés du shonen ( je suis jeune, arrogant, j'te pète les dents du haut de ma colère mais j'ai le QI d'une huître sous prosac ) SnK est clairement un manga innovent, qui change considérablement le paysage actuel du manga, et j'pense pouvoir dire qu'il y aura un avant et un après SnK, comme il y a eu, à mon sens, un avant et un après FMA, ou un avant et un après Akira, etc …  
Allez, parce que je peux pas finir là-dessus, je dirais que SnK est vraiment une œuvre marquante. De tous les mangas dont j'ai parlé dans cette chronique, il n'y en a aucun, mis à part FMA, qui peut prétendre avoir une telle audace.  Alors au final, j'ai envie de dire que j'ai relevé tous les défauts, et que j'ai été assez …  Agressif avec cet animé, à cause de son succès fulgurant, mais c'est avec ce types d’œuvres qu'on fait évoluer un genre, et tous les défauts que je relèves sont normaux, et parfaitement excusables, tout simplement parce que quand on propose une œuvre aussi innovante, il y a tellement de truc à gérer qu'elle ne peut pas être parfaite.

Zetsuen No Tempest

Zetsuen No Tempest ( The civilisation Blaster dans nos contrées ) est un manga scénarisé par Shirodaira Kyo et illustré par Sano Arihide et Saizaki Ren.  Le manga compte 9 tomes ( aller, pour le plaisir, on rappelle que c'est les excellents Kurokawa ( FMA )  qui les éditent en France ) et a été adapté en un animé de 24 épisodes.  

C'est un manga qui se veut proche de La Tempête de Shakespeare, et qui, par des références explicite ou non à cette pièce et à Hamlet marque un profond respect pour l’œuvre du dramaturge anglais.

Résumé

Fuwa Mahiro et Takigawa Yoshino sont deux amis très proches, étrangement liés par leurs caractères pourtant opposés. Tout deux voient leur vie basculer le jour où, Fuwa Aika, la sœur de Mahiro est assassinée sans raison apparente.  Aveuglé par la vengeance, Mahiro disparaît pour trouver l'assassin de sa sœur. Sa quête de vengeance le mène à la rencontre de Kusaribe Hakaze, la princesse d'un clan de sorcier qui vivent cachés de la société.  Cette dernière offre à Mahiro la possibilité d'utiliser la magie pour venger sa sœur s'il accepte avant toute chose de l'aider à arrêter Kusaribe Samon qui, après avoir trahi Hakaze tente de libérer l'Arbre de la Destruction.

Mon avis

Zetsuen no Tempest, c'est le genre de manga dont on ne se lasse pas, et qu'on à envie de regarder en boucle. Déjà, côté animation, c'est une perle avec une mention spéciale pour les combats particulièrement dynamiques et fluides. Mais, ce n'est pas la seule force de Zetsuen, loin de là.  Parce qu'on va pas se mentir, ce manga, c'est avant ses références à Shakespeare, avant son histoire, un duo de personnages principaux exceptionnel. Mahiro et Yoshino sont deux personnages vraiment bien construits et intéressants. Mahiro parce qu'il est obnubilé par la vengeance, à un point qu'il la fait valoir devant presque tout, y compris le sort du monde, Yoshino parce qu'il est difficile à cerner,  à la fois simpliste et tordu.  Mais j'vais éviter de trop parler des personnages, car risquerai de vous spoiler, et je me contenterai de dire que cet animé vaut le détour rien que pour le duo principale ( qui est presque un triangle si on compte Aika, présente par les flash-back ).
J'aimerai revenir un moment sur ce qui a donné à ce manga son nom, la Tempête.  Les personnages, tout au long de l'histoire, citent Shakespeare et l'histoire semble être un mélange de la tragédie qu'est Hamlet au drame de La Tempête : le magicien perdu son son île, la vengeance impossible, bref, on peut considérer Zetsuen comme une réécriture de Shakespeare, une réécriture audacieuse et perturbante.  En effet, là on peut présager d'un shonen sympas mais sans plus, Zetsuen se révèle, en fait, être un manga avec une énorme porté, qui pose des questions sur la valeur de la vie et de la mort, sur l'importance que les vivants doivent apporter à l'honneur des morts, sur ce que signifie se battre pour le bien, et sur l'idée que de toute façon, le bien en question est subjectif. Autant de thèmes passionnants qui donnent à l'histoire une dimension Shakespearienne. Dimension entretenue par les drames intérieurs aux quels doivent faire face les personnages et qui rappellent bien évidement les dilemmes omniprésent chez le dramaturge anglais.
Alors, pour résumer, et pour faire dans le claire, Zetsuen est clairement une perle, un de ces mangas fulgurants, qui vous donne envie de croire que la littérature actuelle ( et ici l'animation )  n'a rien à envié au plus grands de tout temps. Parce que oui, ce manga à la grandeur d'une pièce Shakespearienne.
Enfin, parce que j'ai l'impression de ne pas avoir assez insisté sur ce point, Mahiro et Yoshino sont deux personnages vraiment intéressants,  ils sont tous deux biens construits et intéressant, mais leur relation est si complexe, qu'elle renforce encore l'intérêt qu'on leur porte, et j'peux facilement dire que c'est probablement un des duos les plus mémorable de l'histoire du manga.

Shinsekai Yori

Shinsekai Yori, From the New World chez nos amis américains, est un light novel écrit par Yusuke Kishi et adapté en un animé de 25 épisodes par les studios A-1 Pictures.

Je vais vous parler ici, évidement, de l'animé qui se veut très différent de ce qui se fait actuellement, et qui donne un réel second souffle à l'animation japonaise.

Résumé

Des siècles après notre ère, l'Humanité a régressée, jusqu'à ce que les survivants se réunissent dans de petits villages utopiques, ou les Hommes vivent en harmonie, se servant de la Télékinésie au quotidien.
On s'intéresse à cinq adolescents, encore en cours d'apprentissage de leur Cantus (la Télékinésie ) et plus particulièrement à Saki, une jeune file estimée de tous, qui finit par se rencontre que quelque chose cloche dans son monde.  C'est ainsi que commence pour eux la partie la plus terrifiante de leur vie, puisqu'ils seront obligés d'affronter la réalité de leur histoire.

Mon avis

Alors … Y'a deux types d’œuvres :  celles qui vous marquent profondément, durablement, qui deviennent une partie de vous, qui vous enseignent à penser différemment, et vous offrent des possibilités d'avancer, et y'a les autres. Je pense ne pas avoir besoin de vous dire que Shinsekai appartient à la première catégorie. Avant de vous donner mon avis plus en détail, j'aimerai dire une chose, c'est que Shinsekai Yori est l'animé qui m'a le plus marqué en le plus plus depuis FMA, tout simplement parce que ce sont deux animés très proches de par leur volonté de transcender leur simple statut de fiction. C'est d'ailleurs une caractéristique que les deux œuvres partagent, dans une moindre mesure, avec Sakurasou no Pet na Kanajo et Psycho-Pass, les deux autres mangas aux quel j'ai attribué un 10  sur MAL.Com. Retournons, si vous le voulez bien, à Shinsekai, et commençons par la forme : l'animation de se manga est magnifique, tout comme l'OST, en ce en grande partie grâce au cachet de l'image :  on est loin de ses animés parfait techniquement mais tous pareils, Shinsekai à un genre, qui le rend sublime, quelque chose qui me fait vraiment penser à l'animation des studio Ghibli, alors, on aime ou on aime pas l'ambiance qui se dégage du design de l'animé, mais, objectivement, on ne peut que saluer cette volonté de se différencier et de sortir du lot. Idem pour le chara-design qui est simple mais efficace.
Maintenant, passons au fond, parce qu'un manga n'est pas bon uniquement grâce à son animation, ça serait trop facile.  L'histoire de Shinsekai est … Captivante, réellement captivante, et surtout, elle entraîne une quantité de questions assez importantes ( mais je parlerai de ça en détail plus tard ).  Pour faire simple, je suis en TL, et l'animé recouvre une bonne partie de mon programme de philosophie. J'ai même retrouvé une phrase identique à ce que j'ai dans mon cours sur l'ethnocentrisme ( mon prof de philo regarderait-il des mangas ? ). En là, on entre dans la réelle force de l'animé, sous ses airs de drame futuriste, Shinsekai est une réelle œuvre d'Art, avec un grand A, un grand R et un grand T, qui impose le respecte de par la profondeur de son propos. L'animation, l'histoire, les personnages, la tension, l'ambiance, au final, tout est prétexte à une immense remise en question philosophique. Cet animé est un miroir qui nous montre dans notre plus simple appareil, sans les masques que l'on porte pour cacher nos difformités.  Autant vous dire que si vous n'êtes pas prêt à vous remettre en question, vous et votre société, vous pouvez passer votre chemin, car vous ne verrez dans Shinsekai qu'un animé incompréhensible.  
Mais, revenons au manga en lui même, et laissons de côté sa portée.  Car, en plus de tout ce dont j'ai parlé si-dessus, il faut bien se rendre compte que Shinsekai est une perle de narration : oubliez l'humour et la couleur, l'univers de l’œuvre est sombre, oppressant, terriblement efficace, ont à toujours l'impression que le pire peut arriver :  une ambiance de film d'horreur au paradis. De même les personnages sont presque des cas d'écoles tant ils sont intéressants, que ce soit les 5 protagonistes ou les personnages secondaire ( mention spécial à Porcelet, un modèle dans son genre ) ils sont parfaitement travaillés, et représentatifs des comportements que l'homme peut adopter. Les cinq personnages principaux sont tous charismatiques et attachants et nous donnent un réel point d'attache dans cet univers angoissant.  
Alors, Shinsekai Yori est définitivement un chef d’œuvres, ce genre de manga, souvent méconnus, qui transcende le genre et qui nous offre le temps de quelques épisodes, une formidable leçon de vie, et nous entraîne dans méandres d'une histoire géniale dont les rebondissements nous bouleversent et nous entraînent toujours plus profondément vers le génie d'une œuvre unique.
Pour la première fois dans cette chronique, je vais faire une troisième partie, qui sera un spoiler, où je parlerai de tous les thèmes abordés, et de ce qui fait le réel génie du manga.

Spoiler

spoiler:
Avant de parler des thèmes philosophiques du manga, j'vais m'attarder un petit moment sur les personnages et leur rôle. On a donc cinq protagonistes, en général, dans cette configuration, on suit ces personnages jusqu'à la fin, ou alors, si l'un d'entre eux meurt, c'est de façon héroïque et mémorable.  Pas de ça dans Shinsekai, sur cinq, trois disparaissent, et je dis bien disparaissent, leur mort n'est jamais confirmée ou évoquée, elle est juste suggérée, pas besoin de vous dire que du coup, en plus de la tension due à l'histoire, il y a une tension due à la certitude que l'on à chaque épisodes qu'ils vont revenir, et cette dernière se mêle à la douleur de s'en rendre compte qu'ils sont peut être bel et bien morts. Et là, les réalisateurs réussissent le tour de force de nous faire ressentir exactement les mêmes émotions que les personnages restant vis à vis deux disparus.  Rien que ça est exceptionnel, et particulièrement audacieux, et d'ailleurs, j'pense que l'audace est le meilleur mot pour parler de ce manga, c'est une œuvre audacieuse, tellement qu'il est évident qu'elle ne percera jamais et ne sera jamais reconnues comme le sont des One Piece et compagnie qui, eux, rentrent bien dans des cadres très stricts. Shinsekai est audacieux, ce qui fait de ce manga un chef d’œuvres, et paradoxalement, ça le dessert en le rendant  hermétique au grand public. De même on a une narration originale, puisqu'un cadre est mis en place dans les premiers épisodes, qui est totalement remis en cause par la suite, puis il y a une tentative des personnages principaux de retourner à se contexte initiale, c'est à dire au mensonge, mais ils son impitoyablement rattrapés par la réalité. C'est un schéma peut courant, car il est perturbant pour le lecteur ou le spectateur qui est, tout comme les personnages, perdus entre la réalité et le mensonge.
Maintenant, passons au plus important, du moins au plus conséquent :  la portée philosophique de l'animé. Et là, j'pourrai écrire des pages entières, d'ailleurs, j'pense ( sérieusement ) que Shinsekai est le genre de manga idéal pour faire sa thèse en fac de philo, donc j'vais me contenter de survoler les thèmes évoqués, et ce de façon non exhaustive.  
Dès le début de l’œuvre, on a la question du rapport à la réalité :  dans qu'elle mesure doit on connaître la vérité, quand celle ci est synonyme de trouble, c'est probablement la leitmotiv le plus important du manga. Ensuite, quelque chose qui fait …  Polémique, est la relation homosexuelle présente dans 2 épisodes : là, différentes explications sont possibles.  Dans tous les cas, il faut avoir en tête que dans la société du manga, la notion de honte n'existe quasiment pas ( alors qu'elle est très présente au Japon actuel ) et que tout le monde est bi-sexuel, c'est quelque chose qui est entré dans les mœurs ( et là, évidement, on a un thème récurent actuellement à savoir si l’homosexualité peut redevenir naturelle comme elle l'était dans l'Antiquité par exemple. ). Aussi, alors que les personnages entretiennent des relations hétérosexuelles avant leur premier « choc », ils commencent à se rapprocher des gens de leur sexe après avoir été confrontés pour la première fois à la réalité. Ici on est en droit de penser que ces relations sont justes un moyens de contrôler les foules, ou, ce que j'ai tendance à favoriser, qu'après avoir été confrontés à une situation de crise extrême, les cinq personnages principaux sont en état de choc, et ont besoin de partager ça avec d'autres personnes. Dans ce genre de situation, les hommes et les femmes ont souvent des réactions différentes, et on peut donc penser qu'il est naturel que les hommes se rapprochent entre eux et que les femmes fassent de même, puisqu'ils et elles auront une vision plus proches du drame vécu. Cette idée me semble confirmée par le fait que l'un des personnages qui est un garçon, mais plutôt à l'apparence androgyne se retrouve seul.
Allez, passons à quelque chose qui est beaucoup moins souvent remarqué, mais qui me semble particulièrement important :  le personnage de Shun ( le génie du groupe ) devient, suite à sa disparition, un démon de karma, c'est à dire un être dont le Cantus est hors de contrôle et qui s'échappe, déformant le monde qui l'entoure.  Le personnage semble alors être l'allégorie parfaite de la situation du génie.  En effet, j'ai tendance à penser que les génies ont une vision déformée du monde par leur talent, ils n'ont pas la même relation au réel que les autres, ici, cette idée est confirmée par le fait que Shun, inconsciemment, « adapte » le monde à son talent.
Par ailleurs, un autre thème, assez présent dans la littérature d'anticipation est la question « Peut sacrifier l'individu au nom du groupe ? ». En effet, pour prévenir l'apparition de de démon de Karma , les dirigeants des villages tuent tous les enfants qui pourraient en devenir, ne leur laissant aucune chance.
Enfin, on entre dans la dernière partie du manga, celle qui est le plus chargée de réflexion claire sur la société, l'ethnocentrisme, le relativisme et tout ce qui va bien.
Il y a deux partis dans le manga, les humains, et les extranerattus, les deux sont des êtres conscients et intelligents, mais les premiers suivent un système utopique sans guerre et possèdent le Cantus, alors que les second semblent au contraire vivre selon un système féodal. Les premiers dominent donc les seconds, qui les vénèrent comme des dieux. Et là, une question évidente se pose : puisque tous sont dotés d'intelligence, est-il justifié que ceux qui ont le plus de pouvoir ( le Cantus ) dominent les autres, est-ce justifié ?  Et ce schéma n'est pas sans ressemblance avec la domination des Etats-Unis qui envoie ses  soldats aux quatre coins du globe pour rappeler qui est le papa. Cette question en entraîne une autre, qui la légitimité de la révolte. Les extranerattus, lassés d'être considérés comme des esclaves, engagent une révoltes extrêmement violente ( qui nous rappelle la Spartacus et la révolte  des esclaves à Rôme ) contre les humains pour conquérir leur liberté. A priori la cause est juste, mes un grand nombre d'humain et d'extranerattus tombent au cours de cette guerre et l'on ne sait pas vraiment qui supporter, les humains, des esclavagistes modérés, ou les extranerattus, des révoltés un peu trop violents et hargneux qui veulent devenir les égaux des humains parce qu'ils sont, tous comme eux, doués d'intelligence, mais qui , d'un autre côté, ne proposent pas de Civilisation ( qui passe, rappelons le par l'art, la culture, une langue dévellopées, autant de choses dont sont dépourvus les extranerattus ). Lors du jugement de Porcelet, le leader de la révolte, il dit «  Nous sommes humains ! » d'une façon à la foi pitoyable et extrêmement classe ( ce personnage est abominable, il a beau puer al traîtrise à des kilomètres, je suis incapable de le blâmer, et je le trouve même plutôt bon et classieux ) et pose la terrible question de ce qu humain ou ne l'est pas.  Et là …  C'est le drame, parce que juger ce genre de chose me paraît tout simplement impossible :  relativisme, ethnocentrisme, il y a trop de possibilités et de vision des choses pour avoir un jugement sur. Mais les réalisateurs nous donnent leur réponse dans le dernier épisode, et, c'est probablement toute la force de ce manga, il pose les questions, mais dans la plus part des cas donne les réponses. On est pas forcément d'accords, mais au moins, on a un point de départ à un débat et à un questionnement fondé sur des bases solides. Il y a bien sur, une part d'interprétation dans la remise en cause de notre société établie dans Shinsekai Yori, mais elle est néanmoins assumés, et les auteurs ont encore une fois, l'audace de nous proposer une solution, sans l'établir comme la Vérité ultime. Humblement, ils nous disent : « Regardez, regardez ce monde, il es beau n'est-ce pas ? Maintenant, regardez mieux, voyez sa véritable laideur. Ce monde, c'est le notre, c'est son avenir et son passé.  Alors ? Qu'en pensez vous ? Pour nous, les choses sont comme ça, et pour vous ?
Et je conclurai avec une phrase, qui elle même conclue le manga :  « Le pouvoir de l'imagination est ce qui change tout. »

Guilty Crown


Guilty Crown est un animé réalisé par Araki Tetsuro en 2011, il compte 22 épisodes produits par les studio Production IG et diffusé sur la tranche NoitaminA ( dont je vous ai déjà parlé puisque elle connue pour être la tranche de diffusion des animés de qualités ). On notera qu'Inori, un des persos principaux, est doublée par Kayano Ai, ma seyuu préférée qui fait Mashiro dans Sakurasou.

Alors comment dire, avant de vous parler de ce manga, j'aimerai prévenir : cette chose est un énorme paradoxe, parce que je l'ai adoré, vraiment, par contre, le scénario tient vraiment pas la route.

Résumé

En 2039, le japon, suite à une énorme catastrophe naturelle, est dirigé par le GHQ, aussi appelé Anti-Bodies, une organisation mondiale qui domine totalement le pays.  Le personnage principal, Ouma Shou, un lycéen mal dans sa peau, se voit contraint de rejoindre les Croques-Morts ( ou Salon Funéraire, ou Undertakers, suivant la traduction ), une organisation terroriste qui lutte contre le GHQ.  Soutenu par Gai, le charismatique leader du groupe et Inori, chanteuse du groupe Egoist et principale atout des Croques-Mort. Dans cette lutte contre le pouvoir, Shou va se retrouver confronter à lui même et à ses limites, ainsi qu'à celles fixées par Gai.

Mon avis

Bon … Par où commencer ? Déjà, faut savoir que le manga est long a démarrer, et qu'il faut attendre quelques épisodes avant d'entrer dans l'histoire. Par contre, dès que c'est fait, c'est le genre d'animé ultra captivant, pour peu que l'on soit un peu bon public. Et on va dire que c'est la grande force de l'animé.  J'ai adoré suivre l'histoire de Shou et Inori, j'étais vraiment captivé par les épisodes, et les cliffhangers sont très bien gérés, donnant vraiment envie de voir la suite.  C'est pourquoi j'ai pris beaucoup de plaisir à le visionner, parce que clairement, le réal sait comment maintenir l'attention. Du coup, on se retrouve avec un manga attachant mais, dès qu'on prend un peu de recul on se rend compte d'une chose. C'est qu'il va falloir repasser côté scénario. Concrètement, on a un peu l'impression que le scénario est un fourre-tout : l'équipe de prod a essayé de réunir pleins d'éléments et de thèmes et d'en faire un animé, mais on se retrouve avec quelque chose qui va extrêmement vite, et qui ne s'arrête pas sur les événements ( ça peut donner des épisodes avec 4 twists monstrueux qui s'enchaînent ) si bien qu'on se retrouve rapidement perdu. L'autre impression, c'est celle que le manga s'éparpille totalement. Exit la cohérence : on nous propose un caractère pour un personnage, et quelques épisodes plus loin, ses motivations, son comportement, changent totalement. Le tout fait vraiment pas du bien à l'animé.  Le potentiel de base était assez impressionnant, plutôt bien exploité au début, mais, au fur et à mesure de l’œuvre, tout devient de moins en moins clair, les personnages changent, l'histoire aussi, les facilités de scénario abondent et, sous le prétexte de vouloir nous expliquer certains événements, on nous fournis des réponses qui n'apportent pas grand chose à l'histoire sinon un énorme manque de crédibilité.
Pour résumer, et parce que je déteste tailler comme ça le travail des gens ( sauf One-Piece et Naruto, mais là, c'est du plaisir personnel ) j'dirais que Guilty Crown n'est pas un mauvais animé, à vrai dire, il est même plutôt bon, parce qu'il est captivant ( et il a réussi la prouesse de passer après Shinsekai Yori et de ne pas m'ennuyer ) et que certains personnages sont intéressants ( Inori, Gai )  quoique parfois un peu cliché.  La bande son comme l'animation dont d'excellente qualité et participent grandement à l'immersion. Mais il a un gros point noir c'est  …  En fait je sais pas comment le décrire ? Une volonté de trop bien faire ? De la fainéantise ?  En tout cas, c'est en lien avec un scénario qui est surchargé de beaucoup trop de thèmes en même temps ( et qui donc, montre pleins de sujets mais n'en traite vraiment aucun ) et qui, du coup, ne marche pas, passe trop vite sur les événements. Mais Guilty Crown reste un animé agréable à regarder que je résumerai en une phrase : C'est captivant, mais bordel les gars quoi, apprenez à tenir un scénar !

Kimi To Boku

Kimi to Boku est un manga dessiné Hotta Kiichi, qui compte actuellement 13 tomes, et qui a été adapté en un animé de deux saisons de 13 épisodes réalisé par J.C Staff ( ceux qui ont fait Bakuman )

Ici, comme d'habitude, je vais vous parler de l'animé, particulier dans son genre, mais assez rafraîchissant.

Résumé

Kimi to Boku raconte l'histoire de quatre lycéen, les deux jumeaux Yuki et Yuta, l'efféminé Shun et irascible Kaname. Tout quatre se connaissent depuis l'école maternelle et ne sont jamais quitté, même s'ils ne s'entendent pas spécialement bien.  Leur quotidien est chamboulé par le retour de Chizuru, un lycéen un peu trop dynamique et excité, qui se fait un place dans leur groupe.  
Les deux saisons présentent donc la vie de ces lycéens tout ce qu'il y a de plus normal.

Mon avis

KtB est, à priori, un slice of life tout ce qu'il y a de plus normal, à la manière d'un Clannad ou d'un Sakurasou no Pet na Kanojo. Sauf qu'ici, oubliez le tragique du premier ou les réflexions sur l'art du  second. Cet animé n'a aucune vocation de ce genre.  Il n'est ni tire larme, ni pseudo philosophique.  Et c'est sa force.  Bien sur, il faut aimer le genre, et les accros de l'action peuvent passer leur chemin, mais pour les autres, KtB est une petite perle de joie, le genre de manga qu'on regarde avec plaisir avant de se coucher, un sourire au lèvre. Dans l'idée, il m'a fait penser à Danshi Koukousei no Nichijou, pas dans l'histoire ni dans son traitement, mais plutôt dans sa vocation.  Un animé détendant et léger.  L'histoire des cinq personnages principaux pourrait parfaitement être la même, et la seule chose qui nous empêche de nous retrouver en eux et la différence entre la culture occidentale et la culture japonaise, mais pour le reste, KtB ne fait pas dans le cliché, pas dans le pathos non plus. C'est un manga à dimension humaine, qui présente simplement la vie de cinq lycéen.  Alors comme ça, ça peut paraître ennuyant, mais c'est fait avec une telle douceur, que j'assimilerai presque à de l'innocence, que non. Il y a une poésie omniprésente dans la façon de traiter des sujets banals et différent pour un observateur extérieur, mais profondément importants pour les personnages. Car c'est cela la force de KtB.  Nous serons tous d'accord pour dire que nous accordons tous, à des moments de notre vie, une valeur qu'ils n'ont pas réellement. On se souvient tous avec émotion d'une après-midi agréable passée avec des amis dans un parc, de notre première soirée, du jour où l'on allait pas bien et où nos proches ont fourni tous les efforts pour nous réconforter.  Et c'est avec ces émotions que joue KtB, car c'est un animé qui nous fait ressentir ça. C'est un animé qui présente des moments insignifiants mais pourtant précieux pour les personnages, et c'est ce que l'on ressent en le regardant, on se rend compte à quel points ils comptent pour eux malgré leur banalité.  Je disais que KtB n'était pas chargé d'un message philosophique, et ce n'est peut être pas si vrai. Finalement, j'en viens presque à penser que c'est un manifeste, un moyen de faire réaliser à chacun, que ce sont les souvenirs d'événements insignifiants qui font ce que nous sommes, ce sont les petits sourires du quotidien qui forgent ceux du futur, et c'est dans tous cela, tout ce que l'on a vécu étant enfant et adolescent, qu'on trouve la force d'avancer une fois adulte.

Slam Dunk

Slam Dunk est un manga écrit par Inoue Takehiko entre 1990 et 1996 dont les 31 volumes on éta adaptés en un animé de 101 épisodes suivis par quatre film d'animation.

Pour une fois, on ne va pas parlé d'animé mais de manga papier !  Tout simplement parce que l'animé et tout sauf réussi et a été déprécié par l'auteur.  

Résumé

Quand Hanimichi Sakuragi entre au lycée, sa vie est rythmée par les râteaux et les bagarres. La vie de ce petit Yankee que rien, pas même les terminales, n'effraie, se verra changée par sa rencontre avec Haruko, jeune lycéenne passionnée de Basket, qui fascinée par la grande taille de Sakuragi, l’entraînera dans le club de basket. Bien décidé à prouver son « génie » à Haruko, Sakuragi accepte d'intégrer le club, même s'il n'a jamais touché un ballon avant cela.  Bousculé par le capitaine, Akagi, intéressé uniquement par le titre national et par Rukawa, le jeune prodige arrivé du collège, Sakuragi devra, pour séduire Haruko, prouver son génie au monde.

Mon avis

Avant de donner mon avis, je tiens à dire deux choses : la première, c'est que j'ai donné à Slam dunk la note de 10/10 sur MAL.com, même si je suis conscient que c'est parfaitement surnoté. La seconde, et que j'ai fini le manga au réveil, en scan, et que je viens de m'empresser de claquer 150 boules pour acheter l'intégral en papier ( allez, on sourit, et on dit bonjour aux pattes pour la fin du moi ! ).
Pourquoi je dis ça avant de commencer ma critique ?  Tout simplement pour vous montrer que Slam Dunk est un manga qui parle aux émotions.  
D'un aussi vieux manga, on pouvait s'attendre à ce qu'il soit un peu, démodé, et qu'il se traîne par rapport à, par exemple, Kuroko no Bakset. Et pourtant, pas du tout. Si les premiers tomes sont un peu mous, et parfois un peu loin du sujet de base qu'est le basket, plus on avance dans le manga, et plus on se rend compte de la pépite qu'on tient dans les mains. La première force de Slam Dunk, c'est ses personnages. Tous travaillés, tous plus ou moins intéressants, que ce soit les cinq joueurs de Shohoku, leurs adversaires ou même les personnages qui ne font pas de basket. Ils ont tous leur histoire et leurs ambitions. Pour donner un exemple, la bande de Sakuragi  m'énervait au plus au point dans le premier tome, et, je me suis attachés à ces looser au fur et à mesure des tomes, jusqu'à apprécier chacune de leurs interventions. La seconde, c'est son réalisme, et là, je ne peux pas m'empêcher de faire une comparaison avec Kuroko no Basket. Quand j'en avais parlé, j'avais dit qu'il était réaliste dans une certaine mesure ( d'ailleurs, avec la saison 2, le réalisme, voilà quoi … ). Slam Dunk est vraiment réaliste. Mis à part que le jour ou un lycée fait un air-jordan en vrai, je veux voir ça, ce qu'il se passe dans les matchs et possible, il n'y a pas de super-passes ou de shooters infaillibles. Chaque joueur à ses forces, mais aussi ses faiblesses, et rien n'est surfait. Ou rien n'est trop surfait. Mais est-ce que des personnages bien foutus et le réalisme suffisent pour faire un manga culte ? Non.  L'autre force de Slam Dunk, c'est son côté addictif. Quoi qu'il arrive,il y a toujours quelque chose ou quelqu'un qui nous intéressera, et ça devient extrêmement difficile d'abandonner le manga ( j'ai beaucoup, mais genre, beaucoup, moins dormi que d'habitude au cours de cette semaine où j'ai lu Slam Dunk ) tout simplement parce que les personnages sont attachants, et qu'on a vraiment envie qu'ils gagnent, mais aussi à cause de la rivalité entre chacun d'eux. Car dans Slam Dunk, vous pouvez oublier le prototype de l'équipe soudée, ou tout le monde se tape dans la main à chaque action. A Shohoku, aucun des joueurs ne peuvent se voir. Ils se supportent pour gagner, mais ça s'arrête là, et la confiance devient quelque chose de difficile à obtenir, et pour lequel il faut faire ses preuves. Et là encore, c'est quelque chose de très réaliste, tout simplement parce que la cohésion dans une équipe est quelque chose qui vient avec le temps.  C'est aussi un élément clef de l'histoire et du comique.
Alors, Slam Dunk est donc un manga captivant, avec des personnages intéressants. Bon. Mais c'est aussi un véritable ascenseur émotionnel. En fait, je pense que c'est ce qui résume le mieux ce manga. On s'attache aux personnages, parce qu'ils ne sont pas sur-réaliste, Sakuragi est un débutant, et ça se voit, il faut de nombreuses fautes bêtes. Il en va de même pour tous ses coéquipiers. Aucun n'est parfaits. Il en résulte une équipe qui a une vrai dimension humaine, et qui devient tellement attachante, qu'on a qu'une envie c'est de le suivre jusqu'au bout. On a pas envie que le manga s'arrête, on n'a pas envie qu'Akagi, le capitaine aille à l'université, et on a pas envie que les chemins des membres de l'équipe se séparent, parce qu'ils nous ont, en l'espace de 31 tomes, vendu du rêve et de l'espoir, et que, même si c'est « juste » un manga de sport, c'est un manga de sport bouleversant, dans le sens où, au risque de me répéter, il colle à la réalité, et ce que ce soit dans le basket même ou dans les relations entre les gens. Alors, oui c'est un shonen de sport, mais c'est aussi une œuvre mémorable, de par son humanité.


Hamatora

Hamatora est un manga écrit par Kitajima Yukino et Kodama Yuki qui ne compte actuellement qu'un tome et qui a été adapté en un animé de 12 épisodes.

Et ici, comme souvent, on va parler de l'animé, qui fait en fait parti d'un projet cross média, qui inclut l'animé, le manga original mais aussi un RPG sur 3DS.

[center]Résumé[/size]

En 2014, certaines personnes sont nées avec des pouvoirs surnaturels. Ils sont appelés les Détenteurs, et leurs pouvoirs sont les Minimums. Ces détenteurs sont formés à l'académie Facultas, spécialisée dans leur éducation, et dont les diplômés sont assurés d'une bonne situation sociale. Nice et Murasaki sont tous deux des Détenteurs, et forment le duo de détective connu sous le nom d'Hamatora. Avec l'aide d'autres diplômés de l'académie, tels que Ratio et Birthday, ils résolvent des enquêtes et tentent d'aider autant que possible leur ami Art, commissaire de police.


[center]Mon avis[/size]

La première chose notable dans Hamatora, est sont chara-design absolument génial. Les personnages principaux sont vraiment bien travaillés d'un point de vue graphique, et dès le premier épisode, on accroche vraiment à l'ambiance qui se dégage de tout ça.
En revanche, l'animé, dans sa forme, ma fait penser à l'animé de Btooom ou DeadMan Wonderland, et ressemble plus à une pub ayant pour but d'attirer des lecteurs, qu'à un réel animé. En effet, 1é épisodes, c'est plutôt court, et même si des animés, comme Angel Beats, s'en sortent plutôt bien avec ce format, on sent qu'Hamatora survole un peu son sujet. D'ailleurs, parlons en de ce sujet. L'idée de base est plutôt intéressante, étant donné que les Détenteurs sont avantagés sur tous les points dans la vie, ce qui est l'occasion d'aborder le thème plutôt intéressant de l'inégalité des chances dans la vie, et de la discrimination qui va avec. Mais je développerai tout ça plus tard, histoire de ne pas spoiler.
L'idée de base est donc intéressante, et le chara-design envoie. Sur le papier, Hamatora a tout pour faire parti des grands, et pourtant, ça reste selon moi un animé agréable, mais qui n'a rien de mémorable. En effet, et j'en ai déjà parlé plus haut, tout va très vite, la faute très certainement au format, et par conséquent, rien n'est vraiment abordé en profondeur. Au final on obtient un aperçut de ce que peut donner cet univers mais rien de plus. Pourtant, ça reste un manga très agréable à regarder et plutôt fun, mais il n'arrive pas à décoller, et si l'on s'attache aux personnages, on est jamais bouleversé, et ce malgré certains très bons éléments. Alors, ce qu'il faut penser d'Hamatora est difficile à dire, d'autant plus qu'il est impossible en le regardant, de ne pas le comparer à Psycho-Pass, tant certains passages flirtent avec le plagiat de ce dernier ( l'antagoniste ressemble fortement à Makishima et certaines scène sont presque des copiés collés ) sans en atteindre la puissance. Finalement, c'est peut-être le meilleur moyen de résumer Hamatora, une version fun et édulcorée de Psycho-Pass, un animé jamais prétentieux, qui remplit très bien son rôle de série que l'on regarde pour se détendre, et qui laisse un bon souvenir, ainsi qu'une certaine envie de connaître la suite. S'il n'y a rien de transcendant dans ces 12 épisodes, le tout reste sympas. Je parlais tout à l'heure de l'antagoniste, et de la discrimination. Avec un peu de recul, je pense qu'il y a deux aspects d'Hamatora qui méritent d'être développés et qui sont assez intéressants. Le premier étant donc la discrimination liée aux privilèges ( qui est d'ailleurs un des aspects les plus réussi de l'animé, et qui ma vraiment fait réagir ), et la seconde la critique de religion chrétienne qui passe par l'antagoniste. Si ça vous intéresse, je vais expliquer un peu tout ça en spoiler parce que je serais obligé de dévoiler certaines partie de l'intrigue ( mais je vais essayer de faire avec le minimum )
Spoiler:
Commençons donc par le plus évident, la discrimination. En effet, les Détenteurs diplômés de Facultas obtenant toujours des postes haut-placés et des conditions de vie agréables, les personnes sans pouvoir finissent par se sentir lésés, et par réagir. Ils estiment anormal que certains naissent avec un pouvoir, et d'autres sans rien, et se chargent de punir les Détenteurs, dont le seul crime est ( leur seule existence ? ) de posséder un Minimum. Ils entament donc une grande campagne de répression et de discrimination, traitant systématiquement les Détenteurs comme des monstres, même quand ces derniers tentent de faire le bien. Et bien évidement, ce genre de campagne entraîne une réaction de la part des Détenteurs qui, dès lors, confirment leur statut de personnes dangereuses. Ce genre de thème est plutôt récurent dans la S-F, mais ce qui est intéressant dans Hamatora, c'est que pendant que tous les non-détenteurs se plaignent de leur situation sans faire quoi que ce soit pour la changer, Art, alors qu'il n'a pas de Minimum, a réussi à être diplômé de l'académie Facultas. Ainsi, sans pouvoir, il accède aux même privilèges que les Détenteurs, et, j'aime à penser que c'est une façon de montrer que les choses ne sont pas immuables, et qu'au lieu de se plaindre d'une situation qu'on trouve injuste, il faut faire en chose de la changer. Enfin, le second point que je comptais aborder est celui de l'antagoniste, Moral, dont le but est « d'aider Nice à sortir de la solitude » et d'aider les forts. Ce personnage, quoi qu'énervant, est très intéressant sur cet aspect. En effet, sous prétexte que lui même est fort, il cherche à imposer sa vision des choses aux plus faibles. Puisqu'il aime le pouvoir, les faibles doivent l'aimer aussi, etc. Son comportement avec Nice est toujours dans cette idée. Il pense que Nice, parce qu'il est le détenteur de Minimum le plus puissant, se sent seul et qu'il est chargé de le sauver de cette solitude. Mais il ne prend jamais en compte l'avis de Nice sur la question. Ce comportement me fait, personnellement, penser à l'état d'esprit de la religion catholique, et à la charité : on fait dont de quelque chose à quelqu'un, sans que ce dernier n'ait rien demander. Sous prétexte que l'on est puissant et que l'on est animé par de bonnes intentions, on impose notre volonté à ceux que l'on veut aider. C'est le même principe que la Destinée Manifeste des États-Unis, et c'est ce qui me plaît dans le personnage de Moral. Il incarne cette arrogance des puissant qui pensent savoir ce qui est bon pour les faibles, et qui par conséquent, tentent de le leur imposer, pour le bien, mais sans aucune méchanceté. C'est peut-être le plus incroyable dans cette situation, c'est que Moral, l'Eglise Catholique ou les États-Unis, n'agissent pas par méchanceté, ils sont vraiment motivé par la volonté d'aider, mais ils sont déconnectés de la réalité, et ne se rendent pas compte que, malgré leur volonté de bien faire, ils ôtent le plus important à ceux qu'ils veulent aider : la possibilité de faire des choix, et de refuser ce qu'on leur propose.


Dernière édition par Hyksos le Mar 1 Avr 2014 - 16:57, édité 6 fois

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
A la lumière de nos victoires, un poing levé vers la gloire.
Je poserai les mots, comme des galets dans l'eau ...

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 839766SignHyksos
Europe est une reine, mais la reine est morte.
Je t'écrirai une chanson pour te parler du monde.


Attention quand je parle en violet, c'est le modo/admin/méchant truc/dangereux qui parle.
Hyksos
Hyksos
Modérateur

Age : 23
Sexe : Masculin
Messages : 1058
Inscription : 10/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty Re: Les mangas indispensables d'Hyksos !

Message par Donkario le Lun 28 Oct 2013 - 23:13

En fait quand je lis tes avis et les résumés je me dis qu'une petite image ou un exemple de page des tomes ne serait pas de refus si tu vois ce que je veut dire Noel 
Après vu que c'est une "collection" personnelle il n'en vaudrait pas la peine, mais je ne cracherais pas pour avoir des petits exemple de ces fameux manga.
Donkario
Donkario
Membre de platine

Age : 24
Sexe : Masculin
Messages : 566
Inscription : 02/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty Re: Les mangas indispensables d'Hyksos !

Message par Hyksos le Lun 28 Oct 2013 - 23:18

J'en profite pour dire que j'ai ajouter Zetsuen no Tempest à la liste.
Je vois ce que tu veux dire :hap: mais ... Je le ferai certainement pas pour plusieurs raisons : la première c'est que, j'en suis déjà à 18 pages Open-office, j'veux que ça reste un minimum lisible, et si j'ajoute des images, ça tournerait dans les ... 30 pages, ce qui est beaucoup trop : imagine sur le forum la quantité de post qu'il me faudrait pour tout exposer.
Ensuite, comme tu l'as dit, c'est avant tout une collection personnelle. Je poste tout ça parce que j'aime partager ce que je fais, et parce que j'espère faire découvrir de bons mangas aux gens, mais si j'écris ces "Indispensables", c'est surtout parce que quand je finis un animé, j'ai un ressenti immédiat, qui me semble être à chaque fois la meilleure interprétation que je puisse faire du manga, et écrire ces articles me permet de saisir et de figer ces ressentis, histoire de ne pas les perdre ( simple exemple, j'avais oublié de faire la critique de Zetsuen, je l'ai fait dans la soirée, plusieurs mois après le visionnage du manga, je me souviens très bien du propos et de ce qui m'a marqué, mais j'ai du mal à exprimer le ressenti profond que j'ai eu ).

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
A la lumière de nos victoires, un poing levé vers la gloire.
Je poserai les mots, comme des galets dans l'eau ...

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 839766SignHyksos
Europe est une reine, mais la reine est morte.
Je t'écrirai une chanson pour te parler du monde.


Attention quand je parle en violet, c'est le modo/admin/méchant truc/dangereux qui parle.
Hyksos
Hyksos
Modérateur

Age : 23
Sexe : Masculin
Messages : 1058
Inscription : 10/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty Re: Les mangas indispensables d'Hyksos !

Message par Hyksos le Ven 1 Nov 2013 - 14:42

Ajout de Shinsekai Yori à la liste, probablement mon animé préféré depuis FMA.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
A la lumière de nos victoires, un poing levé vers la gloire.
Je poserai les mots, comme des galets dans l'eau ...

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 839766SignHyksos
Europe est une reine, mais la reine est morte.
Je t'écrirai une chanson pour te parler du monde.


Attention quand je parle en violet, c'est le modo/admin/méchant truc/dangereux qui parle.
Hyksos
Hyksos
Modérateur

Age : 23
Sexe : Masculin
Messages : 1058
Inscription : 10/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty Re: Les mangas indispensables d'Hyksos !

Message par Hyksos le Lun 16 Déc 2013 - 21:19

Ajout de Guilty Crown a la liste.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
A la lumière de nos victoires, un poing levé vers la gloire.
Je poserai les mots, comme des galets dans l'eau ...

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 839766SignHyksos
Europe est une reine, mais la reine est morte.
Je t'écrirai une chanson pour te parler du monde.


Attention quand je parle en violet, c'est le modo/admin/méchant truc/dangereux qui parle.
Hyksos
Hyksos
Modérateur

Age : 23
Sexe : Masculin
Messages : 1058
Inscription : 10/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty Re: Les mangas indispensables d'Hyksos !

Message par Hyksos le Jeu 6 Fév 2014 - 16:56

Ajout de Kimi to Boku à la liste, un manga qui vaut le détour !

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
A la lumière de nos victoires, un poing levé vers la gloire.
Je poserai les mots, comme des galets dans l'eau ...

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 839766SignHyksos
Europe est une reine, mais la reine est morte.
Je t'écrirai une chanson pour te parler du monde.


Attention quand je parle en violet, c'est le modo/admin/méchant truc/dangereux qui parle.
Hyksos
Hyksos
Modérateur

Age : 23
Sexe : Masculin
Messages : 1058
Inscription : 10/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty Re: Les mangas indispensables d'Hyksos !

Message par Shinikata le Jeu 6 Fév 2014 - 17:03

Tu as déjà lu "UbelBlatt" ?

Niveau Dark Fantasy, on a un must have aussi.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Shinikata
Shinikata
Membre de platine

Age : 25
Sexe : Masculin
Messages : 896
Inscription : 22/02/2012

http://www.luminae-qi-lin.net/

Revenir en haut Aller en bas

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty Re: Les mangas indispensables d'Hyksos !

Message par Hyksos le Jeu 6 Fév 2014 - 17:05

On me l'a conseillé, mais j'ai pas encore eu le temps de m'y pencher, je le lirai ou regarderai certainement un jour.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------
A la lumière de nos victoires, un poing levé vers la gloire.
Je poserai les mots, comme des galets dans l'eau ...

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 839766SignHyksos
Europe est une reine, mais la reine est morte.
Je t'écrirai une chanson pour te parler du monde.


Attention quand je parle en violet, c'est le modo/admin/méchant truc/dangereux qui parle.
Hyksos
Hyksos
Modérateur

Age : 23
Sexe : Masculin
Messages : 1058
Inscription : 10/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty Re: Les mangas indispensables d'Hyksos !

Message par Aikannaro le Jeu 6 Fév 2014 - 18:22

Yep, Ubel Blatt c'est à lire ! Dommage que les sorties soient longues... Après qui dit qualité... Bref...
Aikannaro
Aikannaro
Membre confirmé

Age : 26
Sexe : Masculin
Messages : 75
Inscription : 03/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Les mangas indispensables d'Hyksos ! - Page 2 Empty Re: Les mangas indispensables d'Hyksos !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum